Moïse / Moses

vendredi 18 octobre 2013
par  Carol LARREY
popularité : 69%

Moïse, Cité de l’architecture & du patrimoine, Paris

Excursion 2, page 27
Entre la fin du IVe et le début du Ve siècle, Jérôme de Stridon a traduit la Bible en latin. Vous en avez certainement entendu parler, elle s’appelle « la Vulgate ». Gutenberg l’avait choisie pour être le premier livre imprimé par son invention, la presse.

Un précurseur de la Réforme, Jacques Lefèvre d’Etaples, avait traduit la Bible en français à partir de ce texte. Il n’était pas tout à fait satisfait, et, avec d’autres, ils décident de refaire la traduction en se référant aux textes originaux, qui étaient en grec, hébreu et araméen.

Le message de la Bible n’est pas altéré dans le texte de Jérôme. Si toutefois on sait lire le latin, tout et chacun est placé devant ses responsabilités sans problème. Par contre, on peut relever quelques petites erreurs...

Moïse monte dans la montagne pour parler avec Dieu. Quand il redescend, son visage rayonnait. En hébreu, le verbe « qaran » peut signifier « rayonner » ou « être cornu ». Vous avez bien deviné... Jérôme a traduit que Moïse avait des cornes ! Ceci explique pourquoi tant d’œuvres d’art présente Moïse avec des cornes. En voici une représentation qui se trouve au musée du Patrimoine à Trocadéro.

At the end of the 4th, beginning of the 5th centuries, Jerome of Stridon translated the Bible into Latin, and called it the “Vulgate”. Gutenberg chose it to be the first book printed on his press.

Years later, forerunner of the Reformation Jacques Lefèvre d’Étaples translated the Bible into French based on this Latin version. But, in the end, he wasn’t quite satisfied, and, with other Reformers, decided to start over, using the original texts that were in Greek, Hebrew and Aramean.

The Bible’s message isn’t altered in Jerome’s translation. No one can legitimately say that the essential points don’t come across clearly. However, a few mistakes are regrettable.

One of these has become notorious. In Exodus 34 : 29-35, when Moses came down from Mount Sinai after speaking with God, the Jews were afraid of him because the skin of his face shone to the extent to wear a veil. In Hebrew, the verb “qaran” can designate “to shine” or “to be horned”. Jerome chose to translate that Moses had horns. This explains why Moses is presented with horns in many statues and other works of art. The one pictured here is found in the Cité du Patrimoine at Trocadéro in Paris.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Moïse / Moses

Annonces

Acheter les livres

Le livre « Ces lieux qui parlent » est disponible en français.


Choisissez la langue voulue, français ou anglais, puis cliquez sur « ajouter au panier ». Vous aurez alors le choix de payer soit par compte Paypal, soit par carte bancaire.

Choose in which language you want your book, then click on « ajouter au panier ». You will then be given the choice to pay with your Paypal account or bank card.

Prix : 19€ + port

Langue / Language



Contacter Carol Larrey en cliquant ci-dessous sur le bouton de contact.
Click here to contact Carol Larrey.